Installation de Scribe

Rédigé le 08 juin 2015
1347 mots
Tags : Scribe, Réseau

Dans cette section on va voir comment créer la machine virtuelle qui va accueillir le sytème d’exploitation Linux sur lequel fonctionne Scribe.

Préparation de la machine virtuelle

Après avoir demandé la création d’une nouvelle machine dans VirtualBox, puis donné un nom (disons scribe) et choisi le type de système d’exploitaion (ici Linux-Ubuntu), passez toutes les étapes en acceptant les choix par défaut (sauf pour la mémoire vive que nous passerons de 512Mo à 256Mo).

Une fois ces opérations terminées,

  • cocher la case «Activer PAE/NX» dans l’onglet «Processeur» de la section «Système» de votre machine virtuelle.
  • choisir le mode d’accès par pont pour la carte réseau 1. Elle prendra ainsi une adresse sur le réseau sur lequel se trouve la machine hôte.
  • L’image iso du dvd eole, téléchargée sur le site Eole http://eoleng.ac-dijon.fr/pub/iso/ doit être montée comme un CD-ROM (ou DVD) virtuel, pour cela cliquez sur l’icône cd-rom dans l’onglet «Stockage», comme sur l’image ci-dessous puis naviguez dans l’arborescence pour indiquer le fichier .iso. comme on le voit sur la figure suivante

Insérer un CDROM dans le lecteur virtuel.

  • On peut alors mettre en marche la machine virtuelle.

Installation

Menu de démarrage Scribe

Après avoir vérifié au niveau du BIOS que la machine démarre prioritairement sur le CD, le menu de démarrage apparaît.

Une bonne idée consiste à vérifier si le disque (le CD) a des défauts afin d’éviter de perdre du temps avec une installation qui échouerait sans doute.

Une fois ceci fait, lançons l’installation de Scribe. La procédure est automatique et vous n’avez qu’à observer les étapes

En cours d'installation

Après redémarrage, le gestionnaire de démarrage GRUB vous propose plusiers entrées. Nous choisissons celle par défaut

Menu Grub

Vous pouvez maintenant vous identifier avec le login root et le mot de passe $eole&123457$. (dans le cas scribe2.3)

Avant de nous lancer dans la configuration de notre contôleur de domaine scribe, notons ici quelques informations réseau dont nous aurons besoin pour configurer notre serveur :

Titre Notes Exemple
Adresse IP fixe de la carte réseau … … … … (ex. 192.168.1.209)
Le masque de sous-réseau … … … … (ex 255.255.255.0)
L’adresse réseau … … … … (ex 192.168.1.0)
L’adresse de broadcast … … … … (ex. 192.168.1.255)
L’adresse de la passerelle … … … … (ex. 192.168.1.254)
L’adresse IP du ou des serveur(s) DNS … … … … (ex. 192.168.1.254)
Le nom de la machine ………… (ex. scribe09)
Le nom du serveur de fichier ………… (ex. scribe09)
Le nom du domaine samba ………… (ex. oiseaux09)

On peut maintenant effectuer la mise à jour après avoir préalablement réglé l’accès au proxy Amon :

    root@scribe:~# export http_proxy='http://192.168.1.254:3128'
    root@scribe:~# Maj-Auto -i

Configuration de scribe 2.3

Saisissez la commande gen_config qui va lancer le générateur de configuration

    root@scribe:~# gen_config

La série d’écrans est à renseigner en étant très attentif.

Scribe 2.3 - Général

Onglet «Général»

  • l’Identifiant de l’établissement doit être unique ;
  • Sur un réseau local le nom de domaine est privé et on peut tout à fait utiliser des domaines de premier niveau, et leur donner la sémantique que l’on veut.
  • Une valeur par défaut est attribuée Pour le serveur de temps NTP. Il est possible de changer cette valeur pour utiliser un serveur de temps personnalisé.
  • La variable Adresse IP du serveur DNS donne la possibilité de saisir une ou plusieurs adresses IP du ou des serveur(s) de nom DNS.
  • Le champ Nom du contrôleur de domaine (le nom d’ordinateur NetBIOS) est le nom qui sera utilisé pour accéder aux fichiers avec la syntaxe \\machine. En mode conteneur (sur les modules AmonEcole et ses variantes), il doit impérativement être différent du Nom de la machine.
  • Le champ Nom du domaine Samba (le nom d’ordinateur NetBIOS), est aussi appelé groupe de travail (workgroup), il est à utiliser lors de l’intégration d’une station au domaine.

Scribe 2.3 - Messagerie

Onglet «Messagerie»

  • Nom de domaine de la messagerie de l’établissement (ex : monetab.ac-aca.fr), saisir un nom de domaine valide, par défaut un domaine privé est automatiquement créé avec le préfixe i-;
  • Adresse électronique recevant les courriers électroniques à destination du compte root, permet de configurer une adresse pour recevoir les éventuels messages envoyés par le système ;
  • Passerelle SMTP, permet de saisir l’adresse IP ou le nom DNS de la passerelle SMTP à utiliser.

Scribe 2.3 - Interface-0

Onglet «Interface-0»

  • L’interface réseau nécessite un adressage statique, il faut renseigner l’adresse IP (hors plage DHCP) et le masque.
  • EOLE supporte les alias sur les cartes réseaux. Définir des alias IP consiste à affecter plus d’une adresse IP à une interface.
  • Il est possible de configurer des VLAN (réseau local virtuel) sur une interface déterminée du module.

Scribe 2.3 - Mots de passe

Onglet «Mots de passe»

  • Pour faciliter le travail durant le stage on va régler les paramètres au minimum.

Scribe 2.3 - Bacula

Onglet «Bacula»

  • L’usage sur l’académie de Paris est un réglage à 10 pour les rétentions.

Scribe 2.3 - ESU

Onglet «ESU»

  • Le réglage du proxy est essentiel.

Scribe 2.3 Système*

Onglet «Système»

  • Passer en mode expert
  • Pour faciliter le travail durant le stage on désactive la vérification de complexité des mots de passe.

Les autres onglets peuvent être validés avec les options par défaut.

Pour plus d’informations, consulter la documentation officielle : http://eoleng.ac-dijon.fr/documentations/2.3/completes/HTML/ModuleScribe/co/ModuleScribe.html

Instanciation

Après avoir rempli les champs, on peut enregistrer ces paramètres qui vont constituer un fichier nommé zephir.eol dont le rôle est de donner les instructions au programme d’instanciation instance.

    # instance zephir.eol

Au cours de l’exécution du programme, il vous sera demandé de changer les mots de passe

  • du super-administrateur Linux nommé root : il a tous les droits sur le serveur;
  • de l’administrateur linux restreint nommé eole
  • de l’admistrateur du domaine nommé admin.

Pour le stage nous utiliserons les mots de passe suivants

  • Le mot de passe root : root
  • Le mot de passe eole : eole
  • Le mot de passe admin : admin

Lors de l’installation, le programme vous proposera sans doute de télécharger des mises à jour. Il est essentiel d’accepter car elles corrigent des problèmes de sécurité comme elles apportent des améliorations des programmes de la distribution Ubuntu mais aussi de la suite Scribe développée par l’académie de Dijon.

À la fin du processus, après construction des bases de données et exécution de tous les scripts de pré/postinstance, la machine doit redémarrer.

Pourquoi n’utiliser instance qu’une seule fois ?

Un fois les modifications apportées au fichier config.eol, on se gardera bien de relancer le programme d’instanciation instance. En effet il poserait des questions inutiles, pourrait effacer des comptes, perturber gravement les connexions au domaine des machines déjà intégrées.

En cas de changement sur le réseau ou d’erreur lors de la configuration, il est possible de relancer la commande gen_config afin de modifier le fichier /etc/eole/config.eol. Pour ensuite lancer une reconfiguration avec le programme reconfigure. dont la fonction est de lire le fichier /etc/eole/config.eol pour en appliquer les paramètres aux différents services en fonctionnement.

    # gen_config /etc/eole/config.eol
    # reconfigure
Sommaire